Des citoyens accusent le chef de daïra de bureaucratie