condamné à neuf ans de prison pour avoir vaporisé de l'urine et des excréments dans des commerces

Un chimiste algérien au chômage a été condamné mardi par la justice britannique à neuf ans de prison pour avoir vaporisé un mélange d’urine et de matières fécales sur de la nourriture, des bouteilles de vins et des livres pour enfants dans plusieurs commerces

Sahnoun Daifallah a été reconnu coupable de quatre chefs d’inculpation de contamination de biens.

Ce chimiste de 42 ans transportait sur lui un mélange de ses urines et de ses matières fécales contenu dans un flacon d’insecticide lui-même caché dans une housse d’ordinateur portable. Utilisant l’embout du flacon, qui dépassait de la housse, il a pu vaporiser d’importantes quantités de ce mélange dans plusieurs commerces, laissant derrière lui une odeur nauséabonde et causant pour plusieurs dizaines de milliers de livres de dégâts.

Sahnoun Daifallah a d’abord agi dans une librairie de la ville de Cirencester, dans le sud de l’Angleterre, le 14 mai, infectant plusieurs centaines de livres -dont la plupart se trouvaient dans la section des ouvrages pour enfants. Il a récidivé deux jours plus tard dans la ville voisine de Quedgeley, où un client l’a surpris en train de s’en prendre aux frites dans un supermarché.

Sahnoun Daifallah a ensuite parcouru six kilomètres en voiture pour se rendre dans un autre supermarché, où un employé du rayon vins a remarqué son comportement suspect et senti une forte puanteur.

Les deux supermarchés ont été fermés pendant deux jours pour être nettoyés, et plusieurs clients ont affirmé avoir souffert d’éruptions cutanées et de nausées.

La police a réussi à identifier le coupable grâce aux caméras de surveillance. Lorsqu’ils ont perquisitionné son domicile, les policiers ont découvert tout un stock de ce mélange, ainsi que des sacs en plastique remplis d’excréments marqués des noms de prochaines villes à cibler.

Sahnoun Daifallah a assuré sa propre défense au tribunal et a plaidé non-coupable. Les autorités britanniques ont déjà entamé les procédures d’extradition vers l’Algérie.

 

Source AP

Laisser un commentaire