L’éclairage public allumé le jour, éteint la nuit !

de leurs habitants, éclairées en plein jour, mais pas la nuit, comme en témoignent plusieurs citoyens. Cette dépense d’énergie qui n’a d’autre nom que le gaspillage, va à l’encontre des intérêts de la commune qui ne va pas tarder à en payer chèrement la facture.

Pire, ce même éclairage qui est dispensé de jour, est coupé la nuit venue, dans plusieurs quartiers périphériques des communes, tels Bentamar, Béni-Meida et autres aussi peu privilégiés. Il faut dire que nombreuses sont les cités qui ont besoin d’être éclairées la nuit, surtout en ce mois de Ramadhan, où les gens ont besoin de circuler et de rejoindre les mosquées pour y accomplir les prière des Taraouih, alors que les mères de familles vont voir ce qu’elles peuvent acheter pour vêtir de neuf leurs enfants pour la rentrée scolaire et pour l’Aïd El-Fitr. Il faudrait donc en finir avec cette situation illogique, qui veut que ces lampadaires restent allumés de jour, pour être éteints la nuit…

Youcef Achira Med

Laisser un commentaire