une journée d'étude au centre universitaire de Tissemsilt

l’institut des sciences économique, commerciale et de gestion à organisé le 13/12/2010 une journée d’étude au centre universitaire de Tissemsilt intitulé " chemin vers le e- gouvernent en Algérie " ci-dessous un resumé de l’intervention de l’enseignant djilali logab a la journée d’étude  " e- gouvernement".

le e- gouvernement ; se définit  comme  l’utilisation  des  technologies  de  l’information  et  des  communications  dans  les  administrations  publiques, associée,  à des changements  au  niveau  de  l’organisation  et  de  nouvelles   aptitudes   du  personnel.  L’objectif  est  d’améliorer  les services  publics , ainsi que,  de renforcer les processus  démocratiques  et  de  soutien  aux  politiques  publiques.

Le ‘e-gouvernement a pu déjà montrer ses avantages dans la vie quotidienne des citoyens. L’administration en ligne permet non seulement d’obtenir plus facilement des informations des pouvoirs publics, mais elle facilite aussi grandement les transactions des administrés en réduisant les délais d’attente et le papier. En outre, l’administration en ligne favorise l’établissement d’une relation directe entre les administrés et les décideurs.  Grâce, notamment, aux forums en ligne, aux salles de discussions virtuelles et aux votes électroniques, les citoyens peuvent interroger directement les décideurs et exprimer leur avis sur les politiques publiques

S’agissant des services aux entreprises, l’amélioration de la fourniture de services administratifs électroniques entraîne un gain de productivité et de compétitivité. Cela provient de la réduction des coûts des services publics eux-mêmes mais aussi des coûts de transaction pour les entreprises (temps, efforts). Par exemple, le traitement électronique des douanes et de la TVA, ainsi que les déclarations  fiscales  électroniques  ont  l’avantage  d’accélérer les procédures tout en améliorant la qualité des démarches.
 La sophistication des services en ligne,  en termes d’interactivité et d’offres de transactions, a davantage progressé pour les services aux entreprises que pour les services à la population. En ce qui concerne les services entre administrations, l’administration en ligne permet de renforcer la coopération entre les autorités nationales, régionales et locales. Pour assurer un meilleur fonctionnement  du portail ou bien des services de l’administration en ligne,, le gouvernement doit faire l’objet  d’un suivi particulier en vue de lever les obstacles à la généralisation de ses services en ligne. Assurer à tous, l’accès aux services publics en ligne  est une condition sine qua non à la généralisation de l’administration en ligne.  La question est d’autant plus importante que le risque de "fracture numérique" – lié à l’inégalité d’accès à l’information et aux technologies informatiques-est bien réel.  Dans cette perspective, l’enseignement et la formation sont essentiels pour acquérir les connaissances en informatique nécessaires pour tirer tous les avantages des services qu’offre l’administration en ligne.

Assurer aussi la confiance des utilisateurs, puis ce que Les services publics ne peuvent être proposés en ligne que dans un environnement permettant de garantir aux utilisateurs un accès en toute sécurité. Dans cet objectif, la confidentialité des données à caractère personnel, la sécurité des transactions et des communications numériques sont des aspects de première importance;  devant faire l’objet d’une protection maximum.

L’interopérabilité désigne le moyen par lequel les systèmes, les informations et les méthodes de travail sont interconnectés. L’interopérabilité  des  systèmes  d’information permet  ainsi  d’intégrer  la fourniture de services en un guichet unique quel que soit le nombre de systèmes ou organismes administratifs différents qui interviennent.  Dans l’interopérabilité, il ne s’agit pas seulement d’interconnecter des réseaux d’ordinateurs, mais aussi de traiter des questions d’organisation concernant les services fournis.

D . L

Laisser un commentaire