214 CAS DE GALE EN MILIEU SCOLAIRE

le manque d’hygiène, La santé scolaire a enregistrée au cours de l’année 2008, dix types da maladies Y compris la gale  214 cas.. Cette situation est liée à la dégradation de la situation sociale et niveau de vie des habitants, qui sont parmi les plus pauvres et les plus défavorisés, en dépit de la santé à l’école de l’évolution du potentiel physique et humain, avec une estimation du nombre d’unités de dépistage est de 14 unités réparties dans les trois secteurs de la santé, Tissemsilt, Bordj Bounaama et Theniet El Had  y compris les 9 unités de détection et de suivi, dont 6 sont permanents dans les établissements scolaire  et supervise l’ensemble des élèves scolarisés dont 13  médecins généralistes , 09 chirurgiens-dentistes, 10 psychologues et 20 paramédicaux. Grâce à des tests et des enquêtes menées par le corps médical de la santé scolaire dans les établissements d’enseignement, qui a touché 57.144 élèves sur les 73.882 scolarisés , il est clair que ce type de maladies qui sont liés à un faible centre social et environnemental, est encore endémique dans le milieu de fréquentation de l’école telles que la gale et les poux, et il ne semble pas connaître l’avis d’étrange si nous savons que la plupart des établissements d’enseignement souffrent d’un manque d’eau, en plus de sa dégradation de l’environnement, la plupart des municipalités ne peuvent pas au cours des dernières années pour fournir ces éléments de base en raison sur le déficit budgétaire d’une part, et de limiter l’avis de certains fonctionnaires dans la compréhension des répercussions négatives de la croissance de ces phénomènes dans le milieu scolaire .Les visites médicales systématiques de dépistage montrent que l’absence de la cicatrice de BCG prend le haut du tableau avec 35.8% des affections dépistées, suivie de la baise de l’acuité visuelle avec 18% des cas, ensuite les difficultés scolaires avec 14.7% des cas dépistés et pédiculose en 4e position avec 5.3% des cas. 95.4% des élèves examinés ont été convoqués pour suivi, 99%  se sont  présentés pour le suivi .Plus des 2/3 des cas ont été orientés pour une prise en charge réelle  et presque le 1/4 des cas a été réellement pris en charge La prise en charge des affections chroniques confirmées doit faire l’objet d’un suivi rigoureux ,néanmoins la prise en charge de  certaines spécialités demeure  insuffisante  .Sur 85 élèves orientés pour  déformation squelettiques en consultations spécialisées   seule 11  ont été pris en charge effectivement soit un taux de 13 % et  seulement 16 % pour des élèves présentant une baisse de l’acuité visuelle . Presque touts les élèves des  classes cibles étaient vaccinés avec un taux de couverture vaccinale de 99% pour le DT enfant+Polio et Roux ainsi que 97.7% pour le DT adulte + Polio. Il est clair aussi que ces maladies ne se limitent pas à une institution sans l’autre en raison de la propagation de la pauvreté. Des tests médicaux ont révélé la présence de 1270 élèves souffrent de la difficulté de la scolarité. En ce qui concerne les maladies chroniques ont été découvertes sept cas d’anémie.

Abed MEGHIT

Laisser un commentaire