LE TORCHON BRULE A LA RESIDENCE UNIVERSITAIRE

la cause de ce conflit s’est précisée être les aboutissements d’un concours lancé pour un recrutement qui s’est déroulé les 2,3,et 4 février de cette année et dont les résultats semblent être entachés de beaucoup d’irrégularités et de passe droit. Hier samedi, les travailleurs en exercice ont entamé un mouvement de protestation fermant carrément les portes de la résidence, ils affirment que parmi les (58) postes en concurrence, (35) personnes seulement sont retenues dont (07) seulement étaient déjà en exercice dans le cadre du social, sans que l’administration prenne le soin d’afficher les listes, en se contentant de s’adresser en catimini et individuellement aux chanceux pour qu’ils complètent leurs dossiers, les même travailleurs mécontents que nous avions rencontrés affirment encore qu’il est injuste de placer des personnes étrangères de la résidence dans ces postes, alors que la promesse et la priorités étaient données par les responsables à ceux qui travaillaient depuis des années à la résidence dans le cadre du social, ils affirment que ce recrutement est entaché de beaucoup d’irrégularités et aucune personne responsable ne s’est présentée à eux pour leur donner des explications précisant que le mouvement de ce samedi n’est qu’une contestation qu’ils veulent qu’elle soit bien captée par les responsables de la résidence et ceux de la DOU de Tiaret et qu’ils attendent la réaction au plu tard le dimanche, faute de quoi, un mouvement de grève sera déclenché pour geler toutes activités à la résidence, pis encore ils réclament une commission d’enquête pour trancher sur ce qu’ils ont qualifié de dépassements graves, le directeur de la résidence que nous avions tenté d’entendre sa version n’était pas présent, après sa brève apparition à la résidence et devant la situation qu’il venait de découvrir, il a vite quitté les lieux, cette information nous a été confirmée par les travailleur et les représentants syndicaux de la residence.

Pour OUARSENIS INFO   A.NADOUR.       

Laisser un commentaire