Les premiers flamants roses au barrage de Bougara

La vague de froid, qui a sérieusement frappé ces derniers temps la partie nord de la Méditerranée, a quelque peu bousculé le rythme habituel de la nature.
Ce froid a anticipé la migration coutumière de certaines espèces vers la partie sud à la recherche d’un climat plus clément et moins rigoureux que celui de l’Europe. Parmi ces espèces de phœnicoptéridés, il y a le flamant rose, un grand oiseau aux couleurs très attirantes, aux longues pattes et au cou très long qu’on avait l’habitude de voir arriver sur nos zones humides entre en février et mars. Contrairement à son habitude ,ce grand échassier vient de faire sa première apparition au barrage de Bougara près de Tissemsilt fin décembre de l’année passée.  En effet, les premiers groupes de cette espèce d’oiseaux des eaux douces et vaseuses se sont bien installés sur le large bassin de ce barrage riche en poissons et autres espèces, qui y vivent.  Pour cette première vague de migrateurs, le nombre n’est apparemment pas assez grand, ils ne sont maintenant qu’une cinquantaine et le seront certainement plus dans les deux premiers mois de cette année.  Mais, force est de constater que leur arrivée démontre, sans nul doute, de la richesse et de la diversité de la faune dans ce barrage, qui nécessite plus que jamais une attention particulière et une réelle prise en charge afin de préserver ce site environnemental important.

 

 

Pour Ouarsenis Info A. Nadour

Laisser un commentaire