Le chef-lieu de Tissemsilt passé au peigne fin

Dès sa prise de fonction à Tissemsilt, M. Hocine Bessaih, wali de Tissemsilt, n’a pas tardé à effectuer une tournée à travers les 22 communes des huit daïras que compte le territoire de la wilaya, pour aller au contact des populations, afin de s’enquérir de la situation qui prévaut dans chaque localité, en prenant soin de dialoguer en direct avec les citoyens. Cette prise de contact a certainement été fructueuse à tous les niveaux du moment qu’elle a permis au premier responsable de l’exécutif de la wilaya de Tissemsilt d’aborder tous les sujets ayant trait au développement de ces communes à travers différents exposés de tous les présidents des APC, ainsi que les chefs de daïras, qui tous, ont salué cette initiative de M. Hocine Bessaih d’être l’hôte de toutes les communes, au même titre que tous les citoyens, qui à leur tour ont jugé ce déplacement utile, pour porter à sa connaissance toutes leurs doléances et leurs besoins qui ont été étalés par toutes les couches de la société, Le wali a entamé sa visite de travail et d’inspection au chef-lieu de wilaya, pour tâter le terrain et constater de visu des grands chantiers de cette wilaya à travers tous les projets entrant dans le cadre des différents programmes de développement qui seront entrepris à l’occasion des prochaines tournées dans les 22 communes et des visites placées dans un autre contexte. C’est ainsi, qu’à tout seigneur, tout honneur, le wali de Tissemsilt a réservé une sortie d’une journée, au niveau du chef-lieu de la wilaya, qui a commencé de 08 heures du matin, prendra fin à 20 heures du soir avec au programme des visites d’inspection et de travail sur les différents sites où, sont implantés de nombreux projets inhérents au développement de la commune du chef-lieu. Rien n’a été laissé au hasard, comme en témoigne le programme de cette visite où, tout a été visité et passé au peigne fin à travers les nombreux points inscrits au passage de M. le wali. Tous les points ont été visités, ainsi que des douars relevant de la commune de Tissemsilt, des écoles, l’éclairage public, les projets de bibliothèques dans le cadre  du FCCL, les antennes administratives de l’APC à Béni Meida, à Oum El Allou et à Aïn El Karma, le centre de santé du douar Oueds Youcef, le centre commercial du chef-lieu de la wilaya, le marché hebdomadaire, les locaux commerciaux. Tout compte fait donc, M. le wali a un programme très chargé, ce qui ne peut qu’augurer la bonne volonté de ce responsable pour passer aux choses sérieuses, afin apporter sa contribution dans la prise en charge de tous les problèmes et les préoccupations des citoyens de cette wilaya, ainsi que pour l’essor tous azimuts, afin de mettre en valeur les axes de développement. En fin de visite, une rencontre s’est tenue avec le wali, les différents directeurs des secteurs et les habitants de la commune de Tissemsilt. A tour de rôle, les éléments de la société civile ont soulevé tous les problèmes essentiel, le cadre de vie, l’emploi, la jeunesse, le football, la pétanque, l’urbanisation, la santé, l’hydraulique, l’agriculture et l’énergie électrique en général. Le wali a exhorté les directeurs de ces secteurs, devant les présents, pour mettre fin rapidement à ces problèmes. L’intervention du P/APC a été suivie d’un débat au cours duquel M. le wali a pris acte d’une kyrielle de doléances.

Il reste que les préoccupations liées au cadre de vie du citoyen ne peuvent occulter la relation, si souvent décriée, qu’entretiennent certaines administrations avec le public. Et à ce propos, M. le wali ne manquera certainement pas de recourir aux visites inopinées, pour débusquer les pratiques malsaines, qui entachent la crédibilité des institutions. Le service public n’est plus ce qu’il était. Un constat amer. Le citoyen ordinaire passe son temps dans les chaînes. Pour retirer son argent, régler ses factures, se faire rembourser les frais de maladie, se soigner, ou tout simplement attendre une signature. Aller à la rencontre de ces âmes en peine et remettre de l’ordre là où, cela s’impose, en sanctionnant les coupables si besoin est.

Carrefour

Laisser un commentaire