CNAS Tissemsilt se mobilise contre le cancer du sein

Le directeur de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS), agence de la wilaya de Tissemsilt, a tenu, le week-end dernier, au siège de sa direction, une conférence de presse. Le premier responsable du secteur de la CNAS a expliqué la finalité sanitaire et sociale de l’opération de dépistage précoce du cancer du sein pilotée par le ministère du Travail et de la Sécurité sociale. Pour cela, il a informé de l’ouverture d’un guichet au niveau du centre payeur de Tissemsilt, où il accueillera notamment les femmes âgées de 40 ans et plus, affiliées à la CNAS, à travers les 22 communes de la wilaya et ce, pour subir le dépistage gratuitement au niveau du centre régional d’imagerie médicale (CRIM) de Laghouat. Le Centre régional d’imagerie médicale de Laghouat dispose de neuf chambres équipées pour un coût de près d’un milliard DA. Une campagne de sensibilisation pour le dépistage et le diagnostic précoce du cancer du sein vient d’être lancée par l’Agence CNAS de la wilaya de Tissemsilt sous le thème "Tous pour elle", cette campagne vise à informer et sensibiliser contre cette maladie qui touche "9.000 femmes et cause la mort à 3.500 autres chaque année". Le cancer du sein est donc à considérer comme un problème de santé publique. Un programme de sensibilisation a été élaboré par l’Agence CNAS de la wilaya de Tissemsilt, qui a pour but d’améliorer la prise en charge des personnes atteintes, s’articule notamment autour de l’information et la sensibilisation sur l’importance du dépistage précoce. Des dépliants et affiches portant sur le sujet seront également distribués lors de visites dans les communes et les douars que compte la wilaya de Tissemsilt. Des journées scientifiques et d’information sont aussi au menu de cette campagne lancée. L’Agence CNAS de la wilaya appelle toutes les femmes concernées à adhérer à cette initiative et, de ce fait, contribuer à lutter efficacement contre le cancer du sein. Soulignant l’importance d’accompagner cette campagne de sensibilisation par des spots publicitaires à la radio régionale de Tissemsilt, le directeur de l’Agence CNAS de Tissemsilt, M.Djezzar M’hamed, a appelé la corporation médiatique (presse locale) à contribuer à la sensibilisation à cette maladie. M.Djezzar M’hamed: «il est urgent d’agir et de sensibiliser toutes les couches de la société afin de prévenir toutes les assurées et les ayants droits de cette maladie, comme le cancer du sein», a-t-il signalé en précisant que des affiches et des dépliants d’information sur l’auto-palpation des seins et les règles de conduite à suivre seront distribués. «A noter que le cancer du sein, première cause de mortalité chez les femmes en Algérie, touche 9000 nouveaux cas par an.  Par ailleurs, la hausse du taux d’analphabétisme auprès des femmes contribuerait à l’augmentation du nombre de malades», a souligné M.Djezzar M’hamed. Cette hausse «importante» d’année en année est effrayante, selon la spécialiste qui a indiqué que le taux d’augmentation du nombre de personnes atteintes du cancer est passé de 28,1% en 2001 à 47% en 2004. Les ravages causés par cette maladie poussent ainsi les professionnels de la Santé et les associations des malades à mieux sensibiliser et informer pour mieux l’appréhender. L’objectif aujourd’hui est de renverser la tendance. 9000 cas de cancer du sein dont l’âge moyen est de 45 ans ont été détectés au courant de l’année 2009. La prise en charge reste encore très insuffisante. 80% des patientes subissent la chirurgie et un cinquième développe des métastases. Le coût de la prise en charge revient selon les spécialistes à 300 000 DA, lorsque le cancer est au stade précoce et il est de 6 millions de dinars quand il est au stade final. En ce moment, la chaîne de traitement connaît une sérieuse perturbation en l’occurrence la chimiothérapie et la radiothérapie, d’où la nécessité d’un diagnostic précoce et une prise en charge qui nécessitera peut-être juste une chirurgie. Il estime qu’il est urgent d’insister sur le diagnostic précoce à travers un dépistage organisé ou simplement l’examen du sein qui fait partie de l’examen clinique par le médecin (gynécologue, cardiologue, pneumologue etc). «A ce moment-là, la prise en charge sera précoce et nous avons une meilleure espérance de vie. Il faut savoir, nous a-t-il expliqué, que lorsque la tumeur est au stade 1 (1 et 3 cm), l’espérance de vie de la patiente varie entre 85 et 86% alors qu’au stade 4, la tumeur est au niveau de plusieurs localisations (métastases), l’espérance de vie est inférieure à 5%. Malheureusement, 75% des patientes arrivent au stade 3 et 4», signale-t-il. «Il faut que les femmes comprennent que les petites tumeurs diagnostiquées précocement, peuvent être traitées par la chirurgie, plus au moins par la radiothérapie. Ce qui évitera les longues séances de chimiothérapie, et radiothérapie et moins de frais», a-t-il indiqué en signalant que le dépistage doit être fait par des radiologues spécialisés. Le directeur de l’Agence CNAS, lance un appel aux femmes à consulter au moindre suspect d’une masse au niveau du sein.     

Carrefour

0 commentaire sur “CNAS Tissemsilt se mobilise contre le cancer du sein”

  1. ASSURE ALA CNASZ DE TISSEMSILT .N 6506548082 JE VOUS PRIE D ETUDIER MON CAS.J AI UNE LETTRE D EXPERTISE ASIDI CHAMI ORAN?MAIS FAUTE DE MOYENS FINANCIER JE ME TROUVE OBLIGE DE VOUS DEMANDER DE ME VERSER POUR ALLER A ORAN.MON CCP 20577 87 CLE 19 MERCI.

Laisser un commentaire