ENVIRONS 7000 HABITATIONS PRECAIRES RECENSEES.

ont été relogées  au cours de ce mois de septembre  à Théniet El-Had. Rappelons que le quartier «Ahmed Belahrèche» où les conditions d’habitat laissent à désirer, date de 1967. Ce faisant, il reste encore quelque 121 familles issues du même quartier et qui restent à reloger. Le chef de daïra de Théniet El-Had a déclaré à la presse, que pour résorber l’habitat précaire dans la wilaya de Tissemsilt, beaucoup d’efforts ont été consentis ces derniers temps par les pouvoirs publics. Enfin, une centaine d’autres familles, vivant dans les mêmes conditions précaires dans ce même quartier, devraient également être relogées dans les prochains jours.Environs 7000 habitations précaires ont été recensées à travers les 22 communes que compte la wilaya de Tissemsilt. Ce recensement éffectué dans le cadre du programme présidentiel visant à mettre un terme aux constructions précaires et à reloger leur occupants dans des logements décents. Une partie de ces familles est venue s’installer dans les grandes agglomérations urbaines, ont abandonnés leurs douars durant les anées 90/91 pour fuir le terrorisme, au moment ou certaines ont tout simplement fui les regions rurales enclavées à la recherche d’une vie meilleure dans les villes. Une majorité des habitations précaires recensées est implantée au niveau de Hai Hassen, au chef lieu de wilaya. Par ailleurs, la ville de Tissemsilt, connait la plus grande concentration d’habitat précaire avec près de 3900 maisons suivie de Theniet El Had, Khemisti, Bordj Bounaama et Lardjem etc….Le programme présidentiel porté, d’autre part, sur la destruction de toutes les habitations précaires , évacuées par leur résidents en vue de récupérer les assièttes de terrain qui seront déstinéés à abriter des projets de développement local.

                                                                                                ABED  MEGHIT

Laisser un commentaire