LE SECTEUR DE LA SANTÉ

font l’exception et contribuent à leurs manières à rehausser l’image de la santé.Suite à la nouvelle carte sanitaire de la wilaya entrée dans le cadre de l’application du décret exécutif N° 140/07, le but étant de rapprocher les prestations sanitaires de la population d’une part et la hiérarchisation des soins d’autres part .En effet le secteur de la santé sent la propreté , l’organisation, la prise en charge des malades, le suivi médical etc.… Ou le personnel de la santé travaille avec l’abnégation et dévouement. Par ailleurs le personnel du secteur sanitaire de Tissemsilt  a améliorer ses performances et relations  avec les patients dans le souci d’assurer les meilleurs  prestations . C’est dans cette optique que plusieurs actions ont été entreprises   en exécutants les orientations les orientations du Wali et du  Ministre de la santé et de la population. Le secteur de la santé de la wilaya de Tissemsilt opère sa mue  pour se mettre en phase avec la reforme hospitalière, en lançant plusieurs opérations visant à garantir une couverture sanitaire durable à même de  concrétiser les programmes préventives au niveau des structures périphériques et au même temps dans les zones par la caravane  médicales qui sillonne à travers les douars . Par ailleurs le secteur de la santé  de la wilaya de Tissemsilt a été renforcé par 65 spécialistes exercent actuellement au niveau de cette wilaya repartis en 32 spécialités au niveau du chef lieu de wilaya ( Tissemsilt) , 22 dans la commune de Theniet el Had et 10 autres à Bordj Bounaama. Cette  bonne couverture à permis entre autre, de réduire le taux d’évacuation des patients vers les autres wilayas , notamment  Alger, Oran ou Blida , sauf pour ce qui  est des cancéreux ou de certains pathologies Neurochirurgicale . La chirurgie infantile et cancers de l’enfant représentent  les premiers motifs d’évacuation hors  wilaya de Tissemsilt avec une fréquence de 20.2% suivies des traumatismes crâniens compliquée associés à des coma avec 19.7%, les pathologies vasculaires et les cancers de l’adulte sont en 3e rang des motifs puis les fractures multiples compliquées avec 8.5% et les cardiomyopathies sévères . Les wilaya d’Alger et Blida sont les destinations les plus fréquentes des évacuations soit  91.6 % pour les différentes pathologies .Au cours de l’année 2008  ,  seulement 142  évacuations d’ urgence ont étaient comptabilisées .les transferts immédiats sont réservés aux patients polytraumatisés , traumatismes crâniens et la chirurgie infantile , nécessitant l’hospitalisation dans des établissements spécialisés .les urgences médico-chirurgicales représente 68 cas ,soit 48  % des transférés en général , réparties comme suit :Orthopédie 12 cas  .Neurologie et neurochirurgie 28 cas ( traumatismes crâniens ) CCI : 28  cas  .Une diminution franche du nombre des évacuations programmées depuis année 2005 pour arriver à un nombre de moins de 20 cas par spécialité .L’affectation des praticiens spécialistes au cours de ces 04 dernières années par le MSPRH , a pour effet :L’offre de prestations appropriés en termes de couverture médicale d’une part et d’autre part par la réduction des transferts , notamment en matières de spécialités vitales tel que : Orthopédie –traumatologie, gynéco-obstétrique et la médecine interne La chirurgie générale occupe la première place dans  le tableau des activités chirurgicale   (42.6%), suivie de la chirurgie gynéco obstétricale (21%) et la CCI avec (12%) .e secteur sanitaire de Tissemsilt  a acquis 12 machines hémodialyse, assurant deux séances par jour et dispose de l’ensemble des spécialités hospitalières, comme, la  gynécologie, la hématologie, l’infectieux, traumatologie, la chirurgie générale, la pédiatrie   etc. Cet hôpital de Tissemsilt  qui a acquis sur des opération de wilaya et de commune, une bibliothèque et un centre de documentation doté de 18 postes d’ordinateurs, très utile pour consolider la formation continue de personnel médical et paramédical. Cet hôpital a bénéficié du renouvellement du mobilier , de la literie et d’autre équipement médical ou radiologique . La wilaya a attribué un Échographie numérique, deux Électroencéphalogramme, un mammographie, deux appareils mobiles pour les examens radiologiques et une salle de réanimation .  Même les chefs lieux de communes ont été dotées des ambulances en vue d’alléger le problèmes de transports des malades . Pour ce qui est de la santé publique, Le secteur de la santé de la wilaya de Tissemsilt a bénéficie d’une enveloppe colossale pour réaliser des dizaines de projets dont une dizaine est déjà  achevés . Aussi parmi les plus importants projets prévus pour la wilaya, la réalisation d’un complexe mère enfants, qui prendra en charge les besoins maternels et infantiles, notamment pour ce qui est de la gynécologie, la chirurgie, l’obstétrique  et la pédiatrie . Cet édifice prévu pour accueillir environ 80 patients, sera localisé à l’entrée de la ville de Tissemsilt, un lieu choisi délibérément à cause des facilités d’accès  qu’il accorde aux autres localités comme Theniet el Had et Bordj Bounaama. Par ailleurs , la nouvelle carte sanitaire de la wilaya de Tissemsilt a pris de l’ampleur par rapport aux années  précédentes . Elle se constitue actuellement de 03 établissements  publics hospitaliers avec une vocation curative , de 03 établissements  publics de santé de proximité 16e polycliniques 104, salles de soins, destinés a accroître la prévention contre les épidémies et les maladies infectieuses 08 maternités et 10 points de gardes ainsi que 14 UDS . Cette carte ne se limite pas à ce parc mais compte se développer davantage pour atteindre au moins la disponibilité d’une salle de soins par agglomération . Sur un autre plan, les centres de santé existants au niveau de plusieurs localités ont été érigés  en polyclinique et seront équipés en matériels adéquats   . Quant à l’investissement en cours de réalisations, un important programme est prévu pour la réalisation d’une polyclinique à Theniet El Had, avec  salle de soins et unité d’urgence médicales et chirurgicales . La localité de Bordj Bounaama bénéficiera pour sa part de la même unité .Réalisation d’un bloc des urgences à la polyclinique de Bordj Bounaama. Acquisition des divers lots de matériel médical au profits des sanitaires de la wilaya (imagerie médicale. de laboratoire, de stomatologie, d’endoscopie et de réanimation). -Achèvement des travaux d’aménagement et de réhabilitation des structures sanitaires a travers la wilaya ( hôpitaux de Bordj Bounaama, Tissemsilt,Teniet el had ,polycliniques , Centres  de santé et salles de soins).Pour Tissemsilt, chef lieu de wilaya sera dotée d’une polyclinique prévue sur la route de Hamadia, d’une autre sur la route de Bougara, d’un  centre spécialisé dans le traitement des maladies chroniques. En outre de ces opérations, la wilaya de Tissemsilt  prévoit la réalisation d’une annexe de l’institut pasteur et d’un centre intermédiaire de soins aux toxicomanes . L’une des magnifiques particularités relevées à travers la wilaya de Tissemsilt, la caravane médicale qui sillonnent deux fois par semaine , l’ensemble des centres éparses, avec ses équipes spécialisées et pluridisciplinaires . Sous forme  de brigades mobiles, ces brigades sont chargées d’accomplir des actions de préventions , curatives et même psychologiques en faveur des  couches démunies ou éloignées. L’autre particularité de la wilaya de Tissemsilt, c’est  sa dotation en médecine de toutes les spécialités , grâce aux mesures incitatives offertes par la wilaya, comme les logements équipés qui ont incités les praticiens à venir travailler et s’installer dans la wilaya de Tissemsilt . C’est aussi le cas de la surveillance des eaux de boissons, qui n’est pas laissée au hasard mais qui correspond à un véritable plan permanent et régulier.Réalisation d’un bloc des urgences à la polyclinique de Bordj Bounaama- Acquisition des divers lots de matériel médical au profits des sanitaires de la wilaya    (imagerie médicale. de laboratoire, de stomatologie, d’endoscopie et de réanimation  -Achèvement des travaux d’aménagement et de réhabilitation des structures sanitaires a travers la wilaya ( hôpitaux de Bordj Bounaama, Tissemsilt,Teniet el had ,polycliniques , centres  de santé et salles de soins) Cette situation s’explique par : La surveillance quotidienne de la qualité chimique et bactériologique de l’eau de consommation  la présence quasi-permanente de l’entretien du réseau d’eau potable et sa conformité traduite par  un contrôle technique des services de l’ADE et l’hydraulique et de l’ensemble des communes de la wilaya .- réduire l’incidence des MTH au niveau de la wilaya à un taux = 0 cas.Accentuation de la surveillance de la qualité de l’eau surtout au niveau des zones à risque – L’inspection sanitaire des ouvrages hydrauliques. Contrôle bactériologique de l’eau de consommation.renforcement de l’intersectorialité. Aussi Tissemsilt ville,a enregistrée 3349 prélèvement dont 3416 de chlorométrie relevés ont été positifs et seulement 33 cas reconnus négatifs  soit en taux de 99%. Pour ce qui est de la colimetrie, l’ensemble des cas étaient  positifs sauf 2 cas non potable sur  les 88 prélèvement  soit 95% . Pour les autres localités à Theniet El Had, le taux de positivité pour la chlorométrie est de 81 % et 85% pour la colimetrie . Pour Bordj Bounaama le taux de positivité pour la chlorométrie est de 91 % contre 70 % pour la colimetrie . Par ailleurs, le total pour  toute la wilaya s’élève à 13523 cas positifs pour la chlorométrie sur un nombre de 15338 et pour ce qui concerne la  colimetrie la direction de la santé a entamée un prélèvement de 308 cas dont 194 potable et 13 non potable soit 83 % . Pour ce qui est de la lutte contre les MTH, les efforts  se poursuivent davantage à travers plusieurs localités . Cette situation s’explique par : Situation de la chlorométrie : Le Chlore était positif dans 99% des prélèvements effectués au niveau de l’EPSP de Tissemsilt et à 81% à celui de Theniet el Had et à 91% à Bordj Bounaama.- Situation de la colimétrie : Les coliformes étaient absentes à 95% des prélèvements effectués au niveau de l’EPSP de Tissemsilt et à 85% à T.E.H et 70% à Bordj Bounaama A cet effet, les services de la DSP de la wilaya n’ont relevé que deux cas d’hépatite virale A  0 Bordj Bounaama, les services de la DSP   de la wilaya de Tissemsilt ont enregistré,147 918 consultations en médecine générale soit 89% et 17344 de consultations toutes spécialités confondues soit 11%   dont 2662 en pneumologie, 2336 en chirurgie générale dont la consultation en pneumologie prend le premier rang au bilan de la DSP des consultations spécialisées avec un taux de 15,3% suivie de la chirurgie générale avec un taux de 13,4 % et l’ophtamologie avec un taux de 12,2%.La consultation en médecine générale prédomine avec 89% des consultations ( 09 patients pour 10 consultent chez un médecin généraliste).Plus de deux tiers des admissions (61.3%) à l’EPH de Tissemsilt  concerne la Maternité suivi de la  Pédiatrie (15%) , la Médecine interne (11.6%) et chirurgie (8.7%) Plus d’un tiers des consultations aux UMC de Tissemsilt est admis à l’EPH (39%), 0.5 % des ces consultations ont été évacuées vers d’autres Wilaya pour des soins de haut niveau et seulement 0.06 % sont décédés par des pathologies incurables Presque La moitié des consultations de L’EPSP se font à Tissemsilt , avec 13%de mise en observations  et28.6% d’évacuations  alors qu’à Khemisti il y a moins de consultations (11.8%) , plus d’observations (69.5%) et d’évacuations (45.7%) vers l’EPH Tissemsilt .  Plus de la  moitié des admissions à l’EPH de Theniet el had concerne le service de la Maternité (54.7%) suivie du service  de Médecine interne avec 25.6 % alors que la chirurgie et la Pédiatrie ne représentent qu’un 1/4 des admissions Moins d’un 1/10e des consultations ont été admis à l’EPH de T.E.H (8.3%) , 1.21% des consultations des UMC ont été évacués hors wilaya  pour des soins plus spécialisés et seulement 0.04% des consultations sont décédé Le point de garde de Theniet El Had  représente la fréquence la plus élevée des consultations (40%) ainsi que la fréquence des observations (56%) et les évacuations (61.4%)à l’EPH de Theniet El Had , alors que le point de garde Bordj Emir Abdelkader ne représente qu’ un 1/4 des consultations et encore moins en observations (05%) et (0.8%) en évacuations .La fréquence des admissions la plus élevée est celle du service des UMC avec 32%, suivie du service de la maternité 26% et la chirurgie 18% alors que la Pédiatrie et la gynéco ne dépassant pas ensemble le 1/4 des admissions. Plus d’un 1/4 des consultations aux UMC de Bordj Bounaama est admis à l’EPH (24%), 0.6 % des ces consultations ont été évacuées vers d’autres Wilaya pour des soins à haut niveau et seulement 0.08 % sont décédés par des pathologies incurables .   Le point de garde de Lardjem représente seul presque les deux tiers des consultations (60.7%) avec 44.4% des observations et 35.4% des évacuations alors que celui de Bordj Bounaama représente seulement le 1/4 des consultations et moins d’évacuations (12.4%) à l’EPH de Bordj Bounaâma. Action respiratoires aiguës sont les plus fréquentes avec  plus de la moitié des  nouveaux cas (51.8%) qui apparaissent surtout chez les enfants de moins de 05 ans, suivie de l’HTA avec un 1/4 des cas et le diabète inaugural avec 14% des cas La population de Tissemsilt se caractérise encore par sa jeunesse et son accroissement démographique élevé, bien qu’en baisse certaine et constatée depuis une décennie.Tissemsilt reste une wilaya à urbanisation rapide avec une forte intensité des migrations internes, et notamment de l’exode rural. Le taux brut de mortalité est en baisse suite à l’amélioration des conditions socio-économiques et le niveau  des soins. La baisse du taux de mortalité infantile traduit les progrès accomplie en matière d’accès aux soins de santé.Le taux est en baisse  grâce à une amélioration des conditions de suivie des grossesses et de l’accouchement que  traduit notamment l’augmentation de la part des accouchements en milieu assisté .Pour l’année 2008, la DSP a notifié 253 cas de MDO diminués par rapport à l’année 2007 (370 cas). La tuberculose représente l’incidence la plus élevée des MDO avec 29.6 cas pour 100.000 Hbts suivie de l’incidence des zoonoses avec 16 cas pour 100.000 Hbts. Les 05 cas de MTH  sévissait sous forme sporadique, Son incidence annuelle est 1.3 cas pour 100.000 Hbts qui était inférieure à l’incidence annuelle nationale = 16.2 cas pour 100.000 Hbts .Les zoonoses sévissant à l’état endémo-épidémique et représentent près de 18% des maladies à déclaration obligatoire.Leur incidence est de 16 cas pour 100.000 habitants moins que l’année 2007 ( 21 cas /100.000 habitants) et KHF prend le dessus des cas notifiés avec 22 cas, les 2/3 sont notifiés à Theniet El Had, 13 cas suivi de la brucellose avec 14 cas moins que l’année 2007 ( 35 cas ) et la leishmaniose 10 cas diminués par rapport à l’année 2007 ( 23 cas ).Cette situation se traduit par les efforts déployés par l’ensemble des secteurs impliqués lors des campagnes de lutte qui se sont effectuées à travers certaines communes de la wilaya ( Laâyoune et Bordj Emir Abdelkader).La DSP  prévoit dans son programme 2009 , la diminution des sources de contamination par les zoonoses ( rage, brucellose, kyste hydrique, leishmaniose) ; par l’organisation des campagne de lutte antivectorielle au début du mois de mars et au mois d’octobre de l’année en cours en collaboration avec les services de l’OPGI .Prise en charge des cas humains dépistés.Campagne périodique de sensibilisation en milieu scolaire te professionnel sur l’épidémiologie de ces pathologie.Réalisation des campagne de vaccination du cheptel en collaboration avec les services de l’inspection vétérinaire.Disponibilité permanente de la sérovaccination antirabique.Des résultats tangibles ont été enregistrés suite au programme national de lutte contre la tuberculose.Le taux de tuberculose toutes formes confondues était de 49/100.000 habitants, l’année 2007, il est passé à 29,6/100.000 habitants en 2008 , l’incidence annuelle est de 36 cas pour 100.000 habitants ? Signalons que l’EPSP de Tissemsilt a notifié 36 cas de tuberculose pulmonaire et 22 cas de tuberculose extra-pulmonaire par rapport à celui de Theniet El Had avec 06 cas de tuberculose pulmonaire et 08 cas de tuberculose extra- pulmonaire et Bordj Bounaâma avec 09 cas de tuberculose pulmonaire et 07 cas de tuberculose extra-pulmonaire. La DSP de la wilaya de Tissemsilt, prévoit pour l’année en cours, la réduction de la morbidité tuberculeuse de 50%.Prise en charge des cas dépistés, réduire l’incidence des cas de résistance, réduction de l’incidence tuberculeuse par le maintien du pourcentage de la couverture vaccinale au B CG supérieur à 95% , révaccination des enfants ne présentent pas de cicatrice vaccinale par le biais de la couverture médicale scolaire, disponibilité des produits de traitement spécifique, disponibilité des produits d’investigation biologique et radiologique.Par ailleurs 12 cas de rougeole ont été déclares, originaires de la localité de Theniet El Had, avec une incidence annuelle de 04 cas / 100.000 habitants.Dont la norme nationale est de 18 cas/100.000 habitants.L’hépatite virale B a été notifié dans les trois EPSP mais avec seulement 03  cas soit une incidence annuelle de 01 cas/100.000 habitants.La DSP de la wilaya de Tissemsilt a notifié 18 cas d’infection sexuellement transmissibles soit une incidence annuelle de 06 cas pour 100.000 habitants, l’incidence nationale est de 25 cas /100.000 habitants.Il s’agit de 16 cas de Syphilis (05 cas/100.000 habitants) et 02 cas de sida confirmé ( 0,6 cas pour 100.000 habitants).La méningite 13 cas ont été enregistré à travers la wilaya soit une moyenne de 04/100.000 habitants, 84% de ces cas sont originaire de Tissemsilt.La moyenne nationale est de 23 cas/100.000 habitants. La TIAC, 71 cas notifiés avec une moyenne annuelle de 24 cas /100.000 habitants, soit 60% des cas résident à Theniet El Had et 40 % des cas sont originaire de la localité de Bordj Bounaama.La moyenne nationale est de 31 cas pour 100.000 habitants. L’hépatite virale C, la DSP de la wilaya de Tissemsilt enregistre durant l’année 2008, cinq ( 05 ) cas notifiés soit  un taux de 1,6 cas/100.000 habitants.Dont la moyenne nationale est de 12 cas/100.000 habitants.La DSP enregistre dans le même exercice, des piqûres de scorpion; Tissemsilt  ( 31 cas) , Theniet El Had ( 57 cas) et Bordj Bounaama (176 cas ).Plus des 2/3 des cas ( 66,7% ) sont originaires de Bordj Bounaama suivi de 21,6 % des cas de Theniet El Had et la localité de Tissemsilt avec un taux de 11,7 % des cas.Les activités de la protection sanitaire en milieu scolaire est de fournir à l’enfant et à l’adolescent un ensemble de prestations sur les plans préventif, curatif et éducatif pour leur assurer  un développement harmonieux physique, mental, intellectuel et social.La couverture sanitaire scolaire a atteint un taux de 76% au niveau de l’EPSP  de Tissemsilt,et 94% pour l’EPSP de Theniet El Had et celui de Bordj Bounaama a atteint le taux de 95%.Les visites médicales systématiques de dépistage dans le milieu scolaire  montrent que l’absence de la cicatrice de BCG, prend le haut degré avec un taux de 35,8% des affections dépistées, suivie de la baisse acuité visuelle avec un  taux de 18% des cas, ensuite les difficultés scolaires avec un taux de 14,7% des cas dépistés et pédiculose en 4ème position avec un taux de 5,3%. Par ailleurs, les efforts consentis par les autorités locales dans le domaine de la santé, ont été couronnés , par une meilleure couverture médicale spécialisée avec l’apport de médecins spécialistes à travers les EPH et les EPSP. Il importe de signaler, également l’amélioration des indices d’appréciations en matière de couverture sanitaire puisque le nombre de lits d’hospitalisation   est passé de 1,9 en 2005 à 1,8 en 2008 .La wilaya disposera , aussi pour les mêmes périodes, une salle de soins pour 2814 habitants, une polyclinique pour 20648 habitants.Enfin un médecin généraliste pour 1323 habitants contre un médecin pour 2047 habitants, un médecin spécialiste pour 3822 habitants contre un médecin pour 10921 habitants. L’ouverture de 05 salles de soins, soit un total de 110 unités à travers la wilaya de Tissemsilt, le ratio de couverture est de une salle de soins pour 2814 habitants, une polyclinique pour 20643 habitants.Les ratios a atteindre avec la réalisation en cours de 05 polycliniques, centre des maladies chroniques et maternité.Une polyclinique pour 14 745 habitants dans la norme nationale est de 1/25000 habitants.
ABED  MEGHIT

0 commentaire sur “LE SECTEUR DE LA SANTÉ”

  1. tout va bien chez nous a tissemsilt ont nous manque de rien sauf de l'essentiel celui qui a ecrit cet article de deux choses l'une ou bien il vit loin de tissemsilt ou bien son travail c'est la brosse.

  2. c'est de la vraie brosssssssssssssssssse ahchem ala rohak ce n'est pas de la presse ma terbah waloooooooooooooooooooooooooooooooooo

Laisser un commentaire