LE SYSTEME CHIFA EST UN SAUT DANS LA MODERNITE.

un recours technologique, selon ses concepteurs, pour améliorer la qualité des prestations offertes à une population d’assurés sociaux sans cesse croissante. Ce système permettra un accès plus facile des assurés sociaux et de leurs ayants droit aux prestations couvertes par la sécurité sociale, dans le cadre de l’assurance maladie, la célérité dans le traitement et la liquidation des dossiers, le remboursement des frais engagés par les assurés sociaux, dans des délais acceptables et sans la contrainte des procédures administratives habituelles, et enfin, un meilleur contrôle ainsi qu’une plus grande maîtrise des dépenses, condition sine qua non pour la préservation des équilibres financiers et la pérennité du système de sécurité sociale. Un des responsables nous explique plus en détail l’utilité de ce système : « Outre l’importante organisation et les moyens déployés par la CNAS pour la mise en œuvre du système, son fonctionnement impose l’attribution gratuite, par la Cnas à l’assuré social, d’une carte électronique familiale dénommée Chifa, contenant l’ensemble des informations nécessaires au contrôle des ouvertures de droit des bénéficiaires, portées sur la carte, ainsi que celles relatives à leur état de santé et la disponibilité auprès du prestataire (médecin, hôpital, structure privée conventionnée, officine pharmaceutique) d’un micro-ordinateur, d’un lecteur de carte électronique ainsi que d’une clé USB personnelle, avec code PIN attribué par la Cnas. Ces outils sont indispensables pour l’identification et l’authentification des assurés sociaux et l’accès au logiciel de santé pour lire, écrire, établir et signer des factures électroniques destinées à la Cnas … » En fait, une carte magique qui protègera l’assuré mais aussi combattra les fraudes que connaît ce secteur. La carte électronique contient, selon les responsables de la Cnas , des informations personnelles sur l’assuré (état de santé, suivi médical, remboursement des médicaments et examens médicaux). Cette carte est dotée également de plusieurs codes en vue de faciliter la mission aux partenaires sociaux tels les pharmaciens, médecins, hôpitaux et agents de la Cnas et de garantir de meilleures prestations à l’assuré en matière de suivi et d’orientation médicale en Algérie. Autrement dit, elle permet une coopération assez fluide entre les agents de la Cnas , les professionnels de la santé et l’assuré social. Cette carte est sécurisée, seule la Cnas ou le médecin traitant peuvent accéder aux informations contenues dans la carte, et ce, en vue de préserver la confidentialité du dossier médical de l’assuré. L’opération a pour objectif premier la généralisation du système du tiers payant à l’ensemble des assurés sociaux affiliés à la Caisse nationale d’assurance sociale (Cnas) à l’horizon 2013. La carte «Chifa», initiée en 2007 au niveau de 5 wilayas pilotes, à savoir Annaba, Médéa, Tlemcen, Boumerdes et Oum el-Bouaghi, sera généralisée à l’ensemble des agences de la Cnas des 48 wilayas à l’horizon 2011.Enfin, on nous fera savoir que des journées portes ouvertes et de sensibilisations  sur la Sécurité sociale seront tenues  à travers les  huit daïras   que compte la wilaya de Tissemsilt  dans les jours à venir. L’accent sera mis justement sur l’opération de la carte électronique Chifa. A cet égard, une campagne de sensibilisation sera initiée en direction des prescripteurs, des assurés sociaux, des pharmaciens et de tous les partenaires concernés.

Abed MEGHIT

 

0 commentaire sur “LE SYSTEME CHIFA EST UN SAUT DANS LA MODERNITE.”

Laisser un commentaire