Une nouvelle implusion de l'activité touristique dans la wilaya de TISSEMSILT

qui fera de la région un ésprit d’attractivité nationale . La wilaya de Tissemsilt recèle d’importants sîtes touristiques à leurs états naturel : la Station Thermale de Sidi Slimane, le Parc National des Cèdres de Theniet el Had et le Parc  Régional d’Ain Antar.
                               LA STATION THERMALE DE SIDI SLIMANE.
La zone de hamam sidi slimane, se trouve dans la partie centrale du pittoresque massif de l’ouarsenis, elle est caractérisée  par son unité physique remarquable enclavée entre un ensemble de montagnes et des chaînons présentants les traits d’une haute étroite et la plus encaissée de la vallée de l’oued el hamam, enserré entre deux falaises quasi-verticales.
Administrativement, le sîte de la station thermale est contenue dans le périmètre  du chef lieu de la commune de Sidi Slimane. La zone de hamam Sidi Slimane, dispose d’un grand nombre de sources situées au fond du lit de l’oued ou sur les parois des falaises qui le bordent à une altitude moyenne de 750 m . Signalons que huit sources seulement sont captées dont sept avec un débit de 6 L/S sont utilisées par l’établissement communal des bains et une source par l’établissement privé des bains . Les analyses physiochimiques et de minéralisation faites sur les eaux thermales des sources utilisées, ont permis de classé ces eaux dans la catégorie des eauxchlorures saidiques excessive, cependant , en première analyse cette catégorie s’avère indiquée éssentièllement pour le traitement des maladies de rhumatisme chronique, rhumatif dégénératif, gastrites et intestinales. Elle permet d’envisager la création d’un centre sanitaire thermale ou les cures préscrites par les médecins exigent certains procédés de médecine physique telle que la  Kinésithérapie . La station thermale de Sidi Slimane est réputée à l’échèlle nationale, le seul motif d’attraction basée sur la tradition, l’habitude ou le plaisir de prendre un bain. Malheureusement, cette station à l’heure actuelle, ne représente pratiquement aucun intérêt fiancier pour la collectivité locale et la population. Cette importante station thermale capable de créer des courants de revenus qui profitent à l’ensemble de la population. Pourtant toutes les conditions (qualité, abondance de l’eau, climat, sîte) sont réunies. En plus de sa fonction thermale,le sîte de hamam sidi slimane jouit d’un cadre naturel exceptionnel dans
la région. Ce cadre constitue une attraction naturelle importante du fait de la grande beauté du paysage, un somptueux décor erode. Du fait de ces ressources paysagistiques d’une grandeur sauvage, la zone offre des possibilités touristiques certaines. Cette station thermale de Sidi Slimane est exploitée depuis 1910, ses eaux riches en composants minéraux et d’une température de 42° degré. L’achevement  du camp de jeune et du complexe thermale de sidi slimane dôtés de toutes les commodités permettant de donner à toutes les couches de la population, la possibilité de profiter de détente et de loisirs tout au long de l’année. L’Ouarsenis est un lieu riche et varié  par sa culture, ses civilisations allant de la préhistoire à nos potentialités touristiques remarquables.
                                   LE  PARC  NATIONAL  DES  CEDRES
                                           DE  THENIET   EL   HAD.
Il est situé à 1,8 km au sud-ouest de la ville de Theniet el Had.C’est la transition de la plaine  de chellif vers le plateau du sersou. Sa superficié est de 3425 Ha. Le parc occupe la dorsale du djebel el Meddad sur trois versants principaux, versant nord 819 Ha, versant sud 624 Han versant ouest 120 Ha. L’altitude moyenne dans les limites du sîte est de 1340 m. Le point le plus élevé est de 1787 m et le moins élevé 900 m. Les versants du nord sont couverts d’une végétation plus dense que ceux du sud. On y trouve des clairières pittoresques, des peuplements clairières et d’intéréssantes formations rocheuses qui peuvent être l’objet d’un tourisme cognitif . Ce parc national  est l’un des milieux écologiques typiques pour le cèdres, lequel ici est conservé en qualité relativement grande et représente une importante richesse naturelle . Sa diminution à l’echelle mondiale, voilà pourquoi , il est objet de soucis spécifiques pour sa conservation, comme essence rare.Donc, il est doté d’une forte potentialité naturelle susceptible d’être utilisée dans son développement integré. Il est assez boisé offrant un paysage reposant et magnifique. En plus de sa valeur botanique et régulatrice des  conditions climatiques , sa forêt présente une grande valeur esthétique qui permet la pratique des activités récréatives de découvertes et de promenades. Le parc national des cèdres ( EL MEDDAD) de Theniet el Had est depuis 1923 classé dans le patrimoine des sîtes environnementaux protègés. La forêt des cèdres du parc national est riche en faune et en flore, constitué en toute saison, un circuit de promenade des plus ravissant enneigé en Hiver. Cette potentialité permet d’envisager certains activités touristiques. L’étude d’aménagement de ce parc national réalisé en 1984 par les  Bulgares , prévoit l’implantation de plusieurs infrastructures hôtelières et touristiques à savoir des camps de vacances, des bungallows, des hôtels, des restaurants, un centre de loisirs; des terrains de jeux etc….Pour visiter ce  joli sîte au coeur de la forêt des cèdres, on peut s’y rendre en voiture ou simplement faire le trajet à pied ( 1,8 Km). Au fur et à mésure que l’on s’élève au dessus de Theniet el Had, on voit surgir des crêtes qui forment un critique autour de cette ville. Là on découvre un cèdre séculaire tabulaire, appelé parasol. En revenant vers la route et à 1400 m d’altitude vers l’ouest une jolie stèle en pièrre taillée des années 1870, érigée à la mémoire d’un garde Forestier ALSACIEN, nous oblige à nous arrêter et méditer sur les évènements  des premières révoltes des arbres de Theniel el Had contre la pénétration coloniale . Quand on pénêtre dans la forêt on remarque qu’elle est composée dans sa partie basse, d’arbres d’essence très diverses, chêne vert, chêne zeen, chêne liège ou suber dans l’ecorce mâle est imprégnée de subérines et les jeunes semis du cèdre de l’atlas, légende ou vérité sur l’implantation à Theniet el Had et l’Ouarsenis. La civilisation florissante des arbres au 7 ème siècle, propagée jusqu’ au andalousie, concorde avec le cèdre qui est né au 8 ème siècle dans les hautes montagnes de la moulaya au Maroc en passant par Theniet el Had, l’Ouarsenis,le Djurdjura et l’Aurès. La cédraie reste mélangée aux essences principales du massif .En 1983 , la forêt des cèdres de theniet el Had ( EL MEDDAD ) fut érigée en Parc National par décrét N° 459:83 du 23 Juillet 1983.
                              LE  PARC REGIONAL DE  AIN  ANTAR.
Il se trouve à 2 km au Nord/Ouest de la ville de Boucaid, lié dans cette diraction par la RN 19 reliant Tissemsilt à la wilaya de Chlef . La route CW 05  offre un accés bilatéral à ce parc, il comprend 500 Ha de superficie. Le territoire du Parc Régional  occupe les versants du Nord du canton Sidi Abdelkader. Le relièf est d’un caractère accidenté. La frontière du Sud est déterminée par des formations rôcheuses très pittoresques, couronne de falaise d’une hauteur de  200 à 300 m . Elles contiennent en versant  abrupts couverts de jolis peuplements de cèdres qui grimpent souvent d’une amnière pittoresque sur les rochers cherchants à atteindre leurs sommets.L’altitude moyenne est de 1375 m et varié de 1000 à 1750 m.  Tout près du Parc Régional se trouve le sommet de Sidi Abdelkader, d’une altitude de 1983 m. Sur le territoire du parc existent les infrastructures suivantes, le centre devacances de la commune de  Boucaid, qui est nouvellement aménagé et réhabilité durant  cette dernière année , le centre de vacances de la SOMIBAR ex ENOF, existe aussi  une école primaire et maison forestière .Enfin le territoire du Parc Régional d’AIN ANTAR est une des données de la nature les plus pittoresques dans la région. Les conditions favorables de la nature en harmonie avec les activités de projection convenables assurent la formation d’un chantier de loisirs pour la population . La division du territoire en zones et la formation d’une zone de ressources decaractère unique limite les facteurs défavorables à la protection et à la reproduction du milieu de la nature, comme unité et surtout de l’essence precieuse des cèdres. Deuxièment, par le développement du tourisme seront créees des possibilités de récupération des investissements de capitaux . Dans l’aspect social, l’éfficacité du Parc Régional assure des conditions de travail pour la main d’oeuvre de la région dans la sphère du service . D’autre part, en satisfaisant les besoins de récréations de la population on aide la convalescence des travailleurs. Les conditions de loisirs de vacances pour les écoliers s’améliorent aussi pour leur santé et pour celle des ouvriers.
                                                                                   ABED  MEGHIT

Laisser un commentaire