SYNDICAT NATIONAL DES GREFFIERS

L’ Ecole nationale des greffiers de la justice de Dar El Beida a vécu une journée inoubliable et particulière, durant ces derniers jours. Tous les représentants des employés du corps des greffiers de la justice du territoire national étaient présents lors de cette  assemblée générale, pour élire un nouveau secretaire national du syndicat national des greffiers et débattre  la situation socioprofessionnelle d’une frange de la force active dont le nombre avoisine les 19 000 employés. Cette assemblée générale qui a été rehaussée par la présence du représentant du ministère de la justice et des représentants des cours de justice. Monsieur Abdelkader KABBAZ, greffier en chef auprès du tribunal de Tissemsilt et représentant la cour de Tiaret a été élu comme secretaire général du syndicat national des greffiers lors de cette assemblée générale.Après une rude concurrence avec 33 autres candidats. Abdelakader Kabbaz, enfant de Tissemsilt est venu succéder à Monsieur Drissi El Kheir. Selon ce syndicaliste, " ce changement est survenu au temps des grandes mutations et a comme principaux buts de modifier le statut particulier, améliorer les conditions socioprefessionnelle des employés de la justice et élargir le syndicat aux travailleurs des corps annexes d’ou le changement de son appellation. " Notre syndicat s’appellera dorénavant Syndicat National des Employés de la Justice ( SNEJ)". Le nouveau secretaire national nous a déclaré lors de son éléction "C’est  un honneur pour moi  et suite à un parcours de combat syndiacaliste et de militantisme, d’ être à ce stade de la résponsabilité. Je remercié tous ceux qui m’ont honoré et fait confiance à moi et  je promets d’oeuvrer à ce que les travailleurs du secteur de la justice s’organisent et puissent bénéficie d’un cadre de travail agréable et adéquat ainsi que des avantages socioprofessionnelle. Ces objectifs ne se réaliseront pas  en l’absence d’une bonne coordination et de communication sociale. Ce qui nous conduit à instaurer, dés à présent, le facteur de la communication dans nos relations aussi bien avec nos syndicalistes qu’avec la tutelle."
                                                                                                        ABED  MEGHIT

 

Laisser un commentaire