Acceil | Info Locales | Célébration de la fête de la Police

Célébration de la fête de la Police

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Célébration de la fête de la Police

La population tissemsiltie a pris part cette année aux festivités commémorant la fête annuelle de la police, grâce au riche programme qui a été concocté. Hautes en couleurs, les festivités ont également compris quelques changements et nouveautés au grand bonheur des présents et des invités de la police. Le siège de la sûreté urbaine N° 01 « El Merdja», ainsi que le siège de la sûreté de wilaya ont été décorés aux couleurs nationales pour accueillir cette grande occasion. 

Un dépôt de gerbe de fleurs, accompagné de la lecture de la sourate El Fatiha a été effectué, dans l’enceinte de la sûreté urbaine N°01, en présence du Secrétaire Général de la wilaya assurant l’intérim du wali en congé, du chef de sûreté de wilaya et de ses subalternes, ainsi que des autorités locales civiles et militaires et d’autres membres de la société civile, en mémoire aux défunts policiers ayant perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions. En plus des policiers présents et des anciens actuellement en retraite, des centaines de personnes étaient conviées à prendre part aux festivités du 12 juillet de cette année. Cette fête était l’occasion de renforcer les liens traditionnels entre le citoyen et la police.  

la maison de la culture «Mouloud Kacem Nait Belkacem» de Tissemsilt, dans son allocution le chef de sûreté de wilaya, M. Mohamed Chakour, a salué les réalisations et les nombreux acquis effectués en adéquation avec les différentes mutations du pays. 

A cette occasion, des retraités du corps de la sûreté ont été honorés outre les lauréats des concours sportifs et culturels. Le chef de sûreté de wilaya a rappelé à l’assistance l’importance que revêt cet anniversaire, ainsi que le rôle joué par la sûreté nationale dans la lutte contre la criminalité de toute nature.

L’orateur a parlé également de l’évolution qu’a connue cette institution de l’État dans tous les domaines ces dernières années et l’importance accordée au rapprochement du citoyen de cette institution qui est devenue aujourd’hui une réalité incontestable. Il a exhorté son personnel à redoubler d’efforts pour beaucoup plus d’épanouissement de ce corps vital qui a joué un rôle prépondérant pendant tous les temps. Par la suite, il a été procédé à la distribution de cadeaux aux deux policiers qui ont obtenu leur BAC session 2011 ainsi qu’aux enfants des policiers ayant obtenu le BAC. 

Les policiers en retraite ont été également gratifiés. Parallèlement, des portes ouvertes ont été organisées au niveau du hall de la maison de la culture ainsi qu’une exposition sommaire portant sur toutes les tâches des services de la sûreté de wilaya (la police judiciaire, la police scientifique et technique, la police publique, les télécommunications et autres). Une autre exposition relative à des photos, coupons de presse, revues et documents qui démontrent clairement et à titre instructif, la structure de la police algérienne. Une attention particulière a été accordée à l’exposition du matériel hautement sophistiqué. 

Ces portes ouvertes ont attiré la visite de milliers de personnes sans distinction qui ont reçu sur place des explications. Cet évènement d’information et de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la célébration de la fête de la police qui coïncide avec le 12 juillet de chaque année. A cette occasion, les passants et visiteurs ont pu découvrir les différentes missions des services de la sûreté de wilaya. Dans leur grande majorité, les visiteurs étaient beaucoup plus intéressés par les services de la police judiciaire et le fonctionnement des radars. Beaucoup de questions ont été posées aux policiers chargés d’informer les citoyens. Le service de la police scientifique et technique a lui aussi attiré un bon nombre de visiteurs. Les jeunes visiteurs étaient très curieux des résultats que peuvent réaliser les enquêteurs en matière de traitement des crimes. La sûreté de wilaya de Tissemsilt participe activement à tous les évènements qui touchent le pays, prenant part à toutes les festivités par l’élaboration de programmes qui reflètent réellement l’importance qu’accorde ce corps à l’histoire du pays et à l’activité de la société civile, chose qui a été d’un grand apport pour la politique de la police de proximité qui tient essentiellement à se rapprocher du citoyen par une meilleure prestation et lever le tabou qui existait auparavant. «L’État de droit commence dans la police», «le citoyen est la base de la sécurité, la police au service du citoyen», « bien s’instruire pour mieux servir», ce sont là des mots d’ordre que l’on peut lire à Tissemsilt ou même ailleurs. Lors de la clôture des festivités, tous les invités ont été conviés à une collation. Il est prévu en outre la réception, avant la fin de l’année en cours, de deux nouveaux sièges de sûreté de daïra, à Bordj Emir Abdelkader et à Lazharia, et d’un nouveau siège de la BMPJ dans la ville de Tissemsilt. Selon nos sources la Sûreté de wilaya de Tissemsilt sera dotée de plusieurs opérations en cours de concrétisation, dont deux sièges de sûreté de daïra, à Ammari et à Bordj Bounaâma, un siège de sûreté urbaine à Amrouna dans la commune de Theniet El-Had et un siège de l’unité républicaine de la sûreté (URS) au chef-lieu de wilaya. Sont également en cours de réalisation deux celibatoriums au profit des policiers des communes d’Ammari et Bordj Bounaâma, ainsi qu’une dizaine de logements de fonction. La Sûreté de wilaya sera elle aussi dotée d’un nouveau siège au titre du programme quinquennal 2010- 2014, a fait savoir la même source. «Cela contribue à mieux faire connaître les efforts qui sont déployés par la police algérienne pour lutter contre toutes les formes de criminalité et se rapprocher davantage du citoyen dans le cadre de la police de proximité», indique à ce propos l’officier Sadek. Par ailleurs, la sûreté de wilaya de Tissemsilt a enregistré durant les premiers six mois de l’année en cours, 749 affaires dont 658 affaires résolues soit un taux d’élucidation de 82%, 1017 personnes impliquées (836 hommes, 40 femmes, 34 mineurs et 107 personnes étrangères dont 135 personnes) ont été placées sous mandat de dépôt, 473 en citation directe, 21 personnes sous contrôle judiciaire et 08 en liberté provisoire. 
«La grande criminalité - Dieu merci - est inexistante dans notre wilaya, et les auteurs des délits et infractions signalés sont souvent arrêtés dans les heures qui suivent», dira l’officier Sadek. 

Meghit Kadi

  • Envoyer à un ami Envoyer à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Le texte brut Le texte brut

Tagged as:

Aucun tag pour cet article

Notez cet article

0.00