Acceil | Info Nationales | L'ALGERIE: DE L'INDEPENDANCE A LA RECONSTRUCTION ET LA MODERNISATION

L'ALGERIE: DE L'INDEPENDANCE A LA RECONSTRUCTION ET LA MODERNISATION

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
L'ALGERIE: DE L'INDEPENDANCE A LA RECONSTRUCTION ET LA MODERNISATION

L’Algérie s’apprête à fêter le 05 juillet date de son indépendance. En effet, au prix de plusieurs soulèvements et d’une guerre de sept années, le 05 juillet 1962 marque le recouvrement de l’indépendance après une colonisation qui a duré 132 ans. Tout au long de cette période coloniale, le peuple algérien n’a cessé de vivre soulèvement après soulèvement, depuis l’Emir Abdelkader, en passant par Bouamama , ou encore el Mokrani et jusqu’à la date du 01 novembre 1954, date de la révolution bénie.

 
Il convient, ici, d’exprimer une pensée particulière, d’abord à nos Martyrs qui ont donné leur vie pour que vive l’Algérie libre et indépendante d’une part, et à notre armée nationale qui a su mettre en échec toute les stratégies de guerre de l’occupant. Il convient également de saluer le rôle de l’armée dans la sauvegarde de l’unité nationale au moment de crises que l’Algérie a traversés et notamment cette maladie du siècle qui est celle de l’intégrisme et du terrorisme.

  
En effet grâce à la mobilisation de l’armée, des patriotes, des citoyens et des forces vives, la paix est revenue et l’Algérie a pu retrouver sa place dans le concert des nations, et, aujourd’hui, grâce à une politique de clairvoyance le pays a renoué avec la prospérité.
 
La jeunesse algérienne véritable richesse de notre pays constitue l’espoir et l’avenir de la patrie. Les cadres supérieurs, les intellectuels, les chercheurs et hommes d’affaires algériens qu’ils soient installés en Algérie ou à l’étranger sont appelés à travailler ensemble pour un avenir toujours meilleur, pour que l'histoire ne soient pas oubliée. 

 

GLOIRE A NOS MARTYRS

 

Abdelkader.BACHIR


  • Envoyer à un ami Envoyer à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Le texte brut Le texte brut

Tagged as:

Aucun tag pour cet article

Notez cet article

0