Acceil | Info Projects | REFECTION DES ROUTES

REFECTION DES ROUTES

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
REFECTION DES ROUTES

Des enveloppes assez conséquentes ont été dégagées par les pouvoirs publics pour procéder à la réhabilitation du centre urbain de TISSEMSILT ces derniers temps,

mais malheureusement les habitants n’ont pas tardé à se rendre compte que beaucoup de choses restent à faire Désappointés, ils dénoncent la manière et la qualité des travaux censés redonner un coup de nerf aux artères de la ville, les routes réceptionnées il y a seulement quelques années à l’exemple de la RN14 qui traverse le long de la ville vient d’être décapée en vu de lui refaire une autre couche de bitume(tapis) au moment ou d’autres quartiers restent dépourvus de routes goudronnées et leurs habitants n’ont pas cessé de revendiquer leur part du développement de la ville, pis encore des routes récemment réceptionnées commencent déjà à révéler plusieurs imperfections, en effet, certains points noirs localisés rendent compte de cette réalité décevante, à peine ont été achevées et ouvertes à la circulation que le travail réalisé dans la précipitation et sans contrôle rigoureux s’est révélé au grand jour, résultat des fissures, des affaissements et une qualité de revêtement qui reste loin des normes requises, des exemples édifiants sont aux niveaux des 320 logements, la route de l’école EL DJAZAIR, EL MARDJA…Un autre problème qui a suscité la curiosité des habitants de cette ville relatif aux retards enregistrés dans l’exécution de ces projets, et là ils s’interrogent sur la période choisie pour s’engager dans des travaux pareils,  on procède au décaissement, au déblayage ou au décapage puis on laisse les choses traîner pendant des mois en avançant soit le prétexte des intempéries soit de l’auto compactage et dans ces cas se sont des quartiers qui s’embourbent dans la boue, et des citoyens qui sont occasionnés de désagréments au quotidien, les mêmes citoyens dépités s’interrogent sur le rôle des services techniques chargés du suivi et du silence affiché jusqu’à maintenant par les responsables concernés, un coup de ballait sur les routes parait plus que nécessaire si de telles pratiques qui n’arrangent plus le développement local continuent à passer sous silence et  empoisonner le quotidien des TISSEMSILTIS

 

Pour OUARSENIS INFO A.NADOUR  

  • Envoyer à un ami Envoyer à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Le texte brut Le texte brut

Tagged as:

Aucun tag pour cet article

Notez cet article

0